Scroll to top
© 2017, Norebro theme by Colabr.io

Faut-il être bilingue anglais pour vivre à Malte ?

Malte fait partie des pays d’Europe comptant le plus d’expatriés à l’année. Attirés par le soleil, la proximité et les opportunités professionnelles, les nouveaux arrivants souhaitent également se confronter à un environnement anglophone. Car oui, Malte est un pays où deux langues sont officielles : le maltais et l’anglais. Cela entraîne une affluence d’étudiants en école de langue, avides de pouvoir maîtriser la langue de Shakespeare. Mais qu’en est-il de ceux qui viennent sur l’île pour y s’installer définitivement ? Faut-il être bilingue pour vivre à Malte et se débrouiller au quotidien ?

Les différences de niveaux en anglais

Avant tout, il est important de connaître les différents niveaux d’anglais pour mieux se situer. Beaucoup vont confondre le bilinguisme et l’anglais courant. Et ce n’est pas la même chose !

Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues a mis en place un système commun de notation pour indiquer les compétences de chacun en anglais. Les niveaux sont donc classés comme suit : A1, A2, B1, B2, C1, C2. En outre, du plus faible au plus élevé.

Le niveau débutant

On le classifie par le niveau A1, dit « Beginner ». Si vous avez très peu de connaissances en anglais, qu’il faut revoir la plupart des bases et que vous ne comprenez pas un anglophone, vous êtes probablement dans cette catégorie.

Le niveau élémentaire

Les élémentaires sont considérés comme A2. Ils ont quelques notions et savent à peu près utiliser le présent et des phrases extrêmement simples. C’est le niveau « Elementary ».

Les niveaux intermédiaires

Vous êtes intermédiaire (Intermediate) si vous avez le niveau B1. Vous commencez à mieux comprendre comment construire vos phrases et utiliser les temps verbaux simples, mais il vous faut du temps pour vous exprimer et comprendre ce que l’on vous dit.

Les intermédiaires plus (Upper intermediate) de niveau B2 sont à l’aise sur des conversations simples avec un anglophone, et savent utiliser les temps verbaux sans commettre de fautes trop importantes. Leurs connaissances sont en revanche plus limitées en ce qui concerne l’anglais au travail ou l’expression d’une opinion lors d’un débat ou d’une négociation.

Le niveau avancé

C’est à partir du niveau avancé (Advanced) que vous pouvez considérer avoir de très bonnes connaissances en anglais. C’est l’équivalent du niveau C1, et à ce stade, on dit que l’on a un niveau « courant » en anglais.

Le niveau maîtrise

Le dernier niveau est le C2, le Proficiency English. Ici, vous maîtrisez totalement la langue, les temps verbaux de toute sorte, et vous avez la capacité de discuter avec un natif anglophone sans difficulté aucune. Vous êtes capable d’exprimer votre opinion, de négocier et d’évoluer dans un environnement 100% anglophone sans aucun blocage linguistique. Vous êtes donc bilingue en anglais.

La vie à Malte au quotidien

Si vous avez fait un minimum de recherches sur Malte, vous n’êtes donc pas sans savoir que l’île a adopté le maltais et l’anglais comme langue officielle. Au quotidien, les habitants et les touristes doivent donc s’acclimater aux deux langues, qu’ils entendront et liront un peu partout.

L’omniprésence de l’anglais

chaussures devant paillasson

Bien entendu, on ne vous demandera pas de parler maltais pour vivre à Malte, fort heureusement. L’anglais est suffisant, dans la mesure où la plupart des maltais sont parfaitement bilingues. De ce fait, tous les commerçants parleront anglais et vous devrez pratiquer la langue quotidiennement. Et non, le français n’est pas une langue parlée par les locaux à Malte.

Dans votre vie de tous les jours, vous devrez donc parler anglais et le comprendre. Impossible de vous en sortir dans le monde qui vous entoure sans un minimum de connaissances dans la langue de Shakespeare. Il faut savoir que si votre vie à Malte se résume principalement aux contacts simples avec les commerçants, un niveau B1+ /B2 est amplement suffisant. On ne vous demande pas d’être bilingue pour faire vos courses, aller dans un restaurant ou commander un taxi. Seules des phrases usuelles et communes vous seront utiles.

Les limites de l’anglais intermédiaire

Si les personnes ayant un niveau B1 à B2 peuvent facilement se débrouiller à Malte dans la vie de tous les jours, cela peut vite se compliquer pour tout ce qui touche à l’administratif.

N’oubliez pas qu’en étant expatrié à Malte, vous devrez donc déclarer vos revenus, payer des impôts, souscrire à des assurances diverses, consulter des services spécifiques etc. Vous trouvez déjà difficile de comprendre le système d’imposition français ? Essayez en anglais, vous allez adorer ! Il est important de bien maîtriser la langue pour comprendre les documents administratifs et ne pas faire d’erreur.

Pour tous ceux qui sont self employed ou qui ont monté un business à Malte, les choses vont encore une fois se complexifier. Les taxes, les obligations, les contrats de locaux commerciaux, les déclarations diverses etc. sont autant de démarches qu’il vous faudra effectuer en anglais et comprendre en long en large et en travers.

Un nombre conséquent de Français

Mais alors comment expliquer que des centaines d’expatriés français à Malte ont un niveau bas en anglais ? Tout simplement avec le nombre toujours plus croissant de francophones sur l’île.

Depuis plusieurs années, et encore plus avec le Covid, les Français sont de plus en plus nombreux à venir s’installer à Malte. Si bien que l’on entend cette langue partout autour de nous.

Avoir un cercle social français

Il est très facile d’avoir des amis français à Malte. Les rencontres sont plus faciles, les échanges aussi et la communauté est très active sur l’île. Sans même nous en rendre compte, on construit notre réseau social francophone, de façon automatique. Nul besoin de parler anglais et encore moins d’être bilingue, on se laisse porter par la douce vie maltaise, entouré de ses amis francophones. Si c’est agréable et fun, c’est tout de même un peu dommage quand le but de notre venue est l’expatriation et donc le changement de cadre de vie.

Les jobs en services francophones

De nombreuses entreprises internationales se sont installées à Malte, et embauchent très régulièrement de nouvelles recrues. Ces entreprises gèrent souvent des équipes bien distinctes, séparées par départements linguistiques. Vous retrouverez donc des services francophones un peu partout, mais surtout dans l’e-gaming et en banque. Votre job ? Gérer, superviser ou manager une clientèle ou des salariés français. On ne vous demande pas d’être bilingue, simplement de parler votre langue et de comprendre vos supérieurs anglophones.

A lire : Travailler dans l’e-gaming à Malte

Les rencontres internationales : ça se complique !

cinq femmes qui discutent

Faire des rencontres entre nationalités diverses est très facile à Malte. On y croise des personnes de tout horizon, présentes sur l’île sur du plus ou moins long terme.

S’il est toujours recommandé de faire des rencontres internationales pour pratiquer et améliorer son anglais, il est un peu plus difficile de créer et maintenir des relations amicales sur le long terme avec des personnes totalement bilingues. La barrière de la langue limite les échanges et la profondeur des discussions, c’est indéniable. Il est donc difficile d’avoir un cercle social international sans avoir un niveau courant en anglais.

Les jobs anglophones

Il est utopiste de se dire que l’on trouvera un emploi totalement anglophone, tout en apprenant l’anglais sur place. Les recruteurs n’ont pas pour mission de vous apprendre l’anglais et n’ont pas de temps à consacrer à cela. Naturellement, ce sont donc les personnes bilingues ou ayant un anglais courant qui pourront accéder à ce type de poste. Ne pas avoir un bon niveau d’anglais à Malte et chercher un travail réduira considérablement vos opportunités professionnelles. Vous n’avez pas envie de travailler en service clientèle francophone ? Il va donc falloir améliorer votre niveau avant tout, et vous donner les moyens de progresser en anglais !

Améliorer son anglais à Malte : les cours en école de langue

Il est souvent impératif de passer par la case cours d’anglais lors de son arrivée à Malte. Si vous avez pour but d’apprendre la langue, et encore mieux de la maitriser, il faut commencer par consolider vos bases et suivre des cours d’un niveau supérieur. Consacrer plusieurs mois à l’apprentissage de l’anglais est une méthode très efficace pour atteindre un bon niveau final. Et l’immersion fera le reste : le réseau social anglophone et votre vie au quotidien complèteront parfaitement vos connaissances.

Les écoles de langue

Malte est une destination de plus en plus prisée pour les séjours linguistiques, grâce à une cinquantaine d’écoles de langue installées sur l’île. Ce sont des écoles privées, dédiées à l’apprentissage de l’anglais. Vous y trouverez des étudiants de tout âge et de toute nationalité, ce qui est aussi un excellent moyen de faire des rencontres et de créer votre cercle social.

Les formations en anglais

Il existe autant de formations et de cours d’anglais que de projets ! Pour chaque besoin, une formule vous est adaptée. Pour ceux qui ont des difficultés en anglais du quotidien, les cours d’anglais général ou intensifs seront les plus adaptés. Vous souhaitez développer votre anglais professionnel ? Business English est la formule idéale. De même, ceux qui veulent préparer un examen d’anglais de type TOEIC ou privilégier des cours individuelstrouveront la formule adaptée. Bref, tout est possible !

Suivez notre guide pour bien choisir vos cours d’anglais.

La durée des cours et la progression

La durée de votre formation dépendra de votre objectif de niveau. Il est possible de prendre des cours durant une semaine, tout comme 8 ou 9 mois. En général, pour une personne qui souhaite avoir un anglais courant, on recommande au minimum 6 mois de cours ; les écoles de langue considérant que l’on gagne un niveau toutes les 6 à 8 semaines.

A lire : devenir bilingue avec le semestre linguistique

Etre bilingue à Malte : un avantage considérable, mais non essentiel

En fonction de votre profession et de vos fréquentations, il n’est pas toujours indispensable d’être bilingue à Malte. En revanche, il est quand même bien dommage de vivre à l’étranger en gardant son environnement français ! L’expatriation, c’est aussi vivre dans une culture et un langage différent, loin de nos habitudes à la française. Pour cela, il est important de s’adapter à la vie locale, de faire des rencontres internationales, et donc de s’adapter à la langue parlée. Et si vous comptez vous établir à Malte durant plusieurs années, parler anglais couramment vous ouvrira bien plus de portes, qu’elles soient professionnelles ou relationnelles.

A lire : Devenir bilingue à Malte

 

Rédigé par Méline Scherpereel – Team Oh My UP

Related posts