Scroll to top
© 2017, Norebro theme by Colabr.io

Comment bien apprendre l’anglais à l’étranger ?

Partir apprendre l’anglais à l’étranger est de plus en plus courant chez les francophones, pendant ou après leurs études. Un pays étranger, une immersion et une expérience sur place sont souvent les clefs pour parvenir à être bilingue, ou du moins à parler l’anglais couramment. Mais apprendre l’anglais nécessite de suivre des étapes et procédés bien particuliers, ainsi que d’être assidu(e) au quotidien. C’est un travail de tous les jours et ce n’est pas toujours facile. Ça prend du temps et de l’énergie. On passe par des moments de doutes, de frustration, des moments où l’on a envie d’abandonner. Mais une bonne immersion au quotidien vous fera progresser bien plus vite que vous ne le pensez. On vous donne toutes nos astuces pour bien apprendre l’anglais à l’étranger.

Partir seul(e)

C’est très tentant de partir avec un copain, son petit ami ou sa meilleure amie d’enfance. On se sent davantage d’attaque et rassuré(e) pour le départ à l’étranger. C’est fun et l’expérience promet d’être chouette. Mais n’oubliez pas votre but premier : apprendre l’anglais.

On s’est tous dit « on parlera anglais entre nous ! ». Mais en réalité, qui a vraiment tenu cette promesse ? C’est une belle ambition mais sur le terrain, la nature revient vite au galop ! Et se retrouver à peiner pour s’exprimer devant une personne qui comprend parfaitement votre langue natale est supportable 5 min tout au plus. Alors on saute sur la première occasion pour revenir dans notre zone de confort et parler français.

L’idée en partant seul(e) est de ne pouvoir compter que sur vous pour parler anglais. Si vous avez une porte de sortie francophone, votre évolution sera bien plus lente.

Et si vos amis français ont un niveau d’anglais supérieur au vôtre, c’est encore pire. Vous aurez tendance à compter sur eux pour parler à votre place au quotidien, que ce soit au restaurant, dans les magasins et partout ailleurs. Résultat, vous ne vous confrontez jamais à la difficulté ni aux barrières de la langue, et ne progressez donc pas !

Voyage en solo : l’immersion garantie

L’apprentissage est simple : il se fait lorsque nous rencontrons des difficultés. L’immersion complète en est une. Vous ne trouverez pas vos mots. Vous ne connaîtrez pas la traduction exacte de certains termes. Vous n’arriverez pas à exprimer 100% de vos idées. Pas de panique, c’est NOR-MAL ! L’immersion nous force à nous dépasser pour essayer de se faire comprendre. Et ça vient plus naturellement que vous ne le pensez, si vous êtes seul(e) !

Etre assidu(e) sur le long terme

Lorsque l’on part à l’étranger, on est plein de bonnes intentions. On se dit que l’on va s’éloigner des francophones, s’entourer d’internationaux et parler anglais continuellement. Mais sur place, les choses peuvent vite évoluer différemment. Au départ, on fait beaucoup d’efforts pour parler anglais. Puis, on fait peut-être des rencontres francophones, et on se laisse porter par la vie à l’étranger, avec nos amis qui parlent la même langue que soi. Et on oublie vite les bonnes résolutions qu’on avait prises. Un conseil : ne relâchez jamais vos efforts. Faites en sorte de toujours maintenir vos objectifs en vue et vous verrez qu’avec le temps, ce ne seront plus des efforts mais des habitudes naturelles au jour le jour.

Prendre des cours d’anglais

magazines national geographic learning

C’est la condition numéro 1 pour partir sur de bonnes bases. Les cours d’anglais ont mauvaise réputation pour certains, qui ont un souvenir assez sombre des années sur les bancs de l’école en France. Mais détrompez-vous.

Les cours à l’école

Les écoles de langue mettent en place des programmes tout à fait adaptés aux adultes, avec des cours ludiques et dynamiques, basés sur l’échange et des jeux stimulants. Prendre des cours d’anglais vous permet de revoir les bases essentielles, mais pas que ! Ils sont adaptés à votre niveau et vous permettent d’évoluer grâce à des exercices ciblés. De la grammaire et conjugaison essentielles pour pouvoir bien construire vos phrases, jusqu’à la communication orale pour savoir tenir une conversation, vous aurez les clefs pour progresser de façon fulgurante.

A noter, vous pouvez choisir des cours très variés. Anglais du quotidien, anglais professionnel, cours particuliers ou encore préparation à un examen, tout est possible !

Malte et les séjours linguistiques

Les cours dans une école de langue vous permettent également de faire des rencontres internationales, indispensables pour créer votre réseau social et parler anglais à l’extérieur.

Et la bonne nouvelle, c’est que Malte est la destination idéale pour les séjours linguistiques, avec plus d’une cinquantaine d’écoles de langue ! L’astuce est de prendre des cours dès votre arrivée. On se sent paré(e) pour la suite, on fait des connaissances avec son groupe d’étude et on gagne en confiance en soi.

> A lire : Comment bien choisir ses cours d’anglais

Faire des rencontres internationales

groupe d'amis

Dans la continuité des cours d’anglais, faire des rencontres internationales est indispensable pour parvenir à vous améliorer. Ce n’est pas en allant faire vos courses et en discutant 10 secondes avec l’hôte de caisse que vous allez progresser. Au contraire, c’est en pratiquant au maximum, en construisant de vrais échanges et donc de vraies phrases que vous apprendrez l’anglais.

Comment rencontrer des internationaux ?

C’est plutôt simple, à Malte vous êtes entouré(e) d’expats, d’étudiants et de stagiaires provenant du monde entier ! Les opportunités de rencontres sont donc constantes et quotidiennes !

En clair, il vous suffit de sortir, d’oser aborder les gens, de participer à des événements, de ne JAMAIS refuser une proposition de sortie. Sortez de votre zone de confort ! S’il y a bien un endroit où il faut oublier sa timidité, c’est bien à l’étranger ! Vous rencontrerez des personnes de toute origine et de tout horizon. Et chacune vous apportera des compétences et des savoirs différents en anglais.

Changer son monde en anglais

Tant que vous aurez une échappatoire en français au quotidien, cela freinera votre progression. Alors c’est le moment de changer votre environnement en anglais. La langue de tous vos appareils électroniques doit être tournée en anglais : portable, tablette, ordinateur. Regardez les films et séries en anglais également, sous-titrés ou non. Ecoutez la radio en anglais, de type BBC ou la radio locale (hormis   radio en maltais, cela ne vous sera pas d’une grande utilité pour apprendre la langue de Shakespeare !). En bref, vous l’aurez compris, vous devez dormir, rêver, manger et vivre anglais !

Télécharger des applications pour apprendre l’anglais

Il existe des dizaines et des dizaines d’applications gratuites pour progresser. Certaines sont plus efficaces que d’autres, mais cela va également dépendre de votre façon d’apprendre. N’hésitez pas à en tester plusieurs afin de trouver celle qui vous convient ! Parmi elles, vous trouverez Duolingo, Babbel ou encore Memrise.

Tout savoir sur les applications pour apprendre l’anglais

Trouver un travail anglophone

Il peut souvent être difficile de trouver un travail anglophone si vous n’avez pas un minimum de niveau d’anglais. Mais considérez qu’à partir du niveau B2, vous pouvez trouver un travail où vous pratiquez l’anglais au quotidien. Et c’est réellement une formation très efficace pour améliorer votre niveau de façon fulgurante !

Une évolution rapide

Les débuts peuvent être hésitants, car il est toujours impressionnant de s’exprimer devant des personnes qui sont totalement bilingues. Mais avec le temps et la pratique, vous adopterez de nouvelles expressions en anglais et aurez bien plus de facilité à vous exprimer et à comprendre vos interlocuteurs. L’avantage à Malte, c’est que des dizaines de milliers d’expatriés y travaillent. Vous aurez donc la chance d’avoir pour collègues des personnes venues du monde entier, avec des accents totalement différents les uns des autres. Résultat ? Votre oreille se fera à des intonations et accents multiples, et vous pourrez vous adapter à tous vos interlocuteurs à Malte.

Et cerise sur le gâteau, vous pourrez élargir votre réseau social avec vos nouveaux collègues !

> Toutes nos offres d’emploi

Vivre en colocation

groupe d'amis partageant un repas

Loger dans une colocation, c’est la base pour économiser à Malte, mais aussi et surtout pour faire des connaissances internationales. Pas question d’avoir un logement à soi, où vous ne pourrez parler qu’à votre chat (qu’il soit maltais ou non, ça ne prend pas !). On le conçoit, partager son logement voire même sa chambre est difficile. Mais considérez cela comme une étape de plus pour apprendre à parler anglais.

Comment trouver une colocation anglophone à Malte ?

C’est plutôt simple. Les écoles de langue proposent des logements à partager entre étudiants, que ce soit des appartements en colocation, des résidences ou même des familles d’accueil. L’avantage est clairement linguistique : vous pratiquez au quotidien avec des étudiants internationaux.

De nombreux propriétaires mettent en location leurs appartements, pour tous les stagiaires, étudiants et expatriés de Malte. Ces derniers peuvent être francophones comme internationaux, à vous de bien choisir votre colocation !

> Voir aussi : Logement avec un propriétaire en direct ou en école de langue : que choisir ?

Pratiquer au maximum

Que ce soit par le biais de rencontres ou seul(e) chez soi, pratiquez constamment à l’oral ! Parlez le plus possible autour de vous, car l’aisance vient avec la pratique. Même quand vous êtes seul(e) chez vous, n‘hésitez pas à parler en anglais. Commentez ce que vous faites, amusez-vous à construire des phrases. Profitez-en, personne ne vous regarde !

Ensuite, maximisez vos sorties et vos rencontres avec des amis ou des connaissances anglophones. Voyez-les régulièrement, car la pratique au quotidien est la clef du progrès.

Participez à des événements

Il y a de très nombreux événements organisés à Malte, qui regroupent des expatriés et des locaux. Certains sont dédiés à l’apprentissage de l’anglais et aux rencontres internationales, comme l’English Cafe. Le principe est simple : faire de nouvelles connaissances et discuter, qu’importe son niveau d’anglais. Vous avez de bonnes chances de vous faire des amis, l’occasion parfaite pour pratiquer l’anglais au quotidien !

Au-delà des événements linguistiques, vous pouvez participer à des opérations de nettoyage de l’île, sportives ou encore de manifestations. Même si le but premier n’est pas de parler anglais, la communauté et la proximité avec les participants vous font pratiquer et encore une fois connaître de nouvelles personnes.

Ne pas avoir peur du jugement

Le problème des francophones réside souvent dans la peur du jugement. La peur de faire des fautes à l’oral, d’ennuyer son interlocuteur et d’être la victime de moqueries.

Mais sachez que la plupart des destinations anglophones sont reconnues pour les séjours linguistiques et ont l’habitude des étudiants en école de langue. Et parfois, une simple phrase explicative « I don’t speak english very well » ou « Can you speak slowly please ? » suffit à déclencher patience et compréhension. Tout le monde est passé par votre stade pour apprendre l’anglais, et vous remarquerez que la plupart des gens sont très patients !

Chez eux ou chez vous, la situation est la même !

Pensez également aux étrangers que vous avez rencontrés chez vous dans votre pays de résidence. Ceux qui essayent d’apprendre le français. Ils parlent en faisant de nombreuses fautes à l’oral, mais vous les comprenez et cela ne vous empêche en rien de discuter avec eux. Vous prenez du temps pour les écouter et les comprendre. Et bien c’est exactement la même chose ici ! Vos interlocuteurs prendront du temps et vous laisseront former vos phrases. Ils vous aideront même à vous corriger et à comprendre vos erreurs.

Ne pas baisser les bras

motivation

La règle la plus importante est de ne jamais baisser les bras, ne jamais abandonner face à la difficulté. Vous allez vivre des hauts et des bas, et pourrez certaines fois avoir l’impression que vous n’avancez pas, que vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs comme vous l’auriez souhaité. La frustration de ne pas pouvoir s’exprimer et de ne pas comprendre le monde qui vous entoure est difficile parfois. Vous avez l’impression que tout le monde vous juge et vous prend pour un simple d’esprit lorsque vous essayez de former vos phrases. Et vous pouvez ne pas trouver votre place le temps de trouver un travail ou de vous faire à la vie locale.

On ne vous dira pas que c’est facile ni que vous parviendrez à devenir bilingue en deux mois. Mais n’abandonnez pas, car c’est réellement avec de la persévérance et un travail de tous les jours que vous parviendrez à améliorer votre niveau en anglais.

Apprendre l’anglais à l’étranger : un véritable travail au quotidien

En bref, réussir à parler couramment anglais ou à tenir des conversations sans trop de difficultés ne vient pas du jour au lendemain. Vous devez travailler et tout mettre en œuvre pour y accéder. Fixez-vous des objectifs et ne les perdez jamais de vue. Sortez de votre zone de confort, vous n’avez rien à perdre et rien à craindre ! Vous avez déjà fait le pas d’être à l’étranger, le plus dur est fait !

Reste à travailler notre accent bien français, mais ça, c’est une autre histoire !

Related posts