Scroll to top
© 2017, Norebro theme by Colabr.io

Malte: Témoignage de Hubert sur les stages, les logements et la vie sur l’île

Tu es étudiant et à la recherche d’un stage à l’étranger ? Comment s’y prendre ? À quelle porte frapper ? Autant te dire que tu es tombé sur le bon article.

La recherche de stage n’est pas la période la plus simple, et elle se transforme généralement en une grosse période de stress pour bon nombre d’étudiants. Que ce soit en destination de Malte ou bien dans un autre pays, toutes recherches de stage demandent de la patience et de la persévérance.

Il est rare de trouver un stage en un claquement de doigt, mais avec les clés que l’on te donnera, tu seras à même de trouver ton stage idéal.

Voici une piste concrète d’un de nos étudiants, qui t’aiguillera sur ta recherche de stage.

Hubert Lenoir

Hubert Lenoir, jeune Lillois de 21 ans, a choisi de partir effectuer son stage à l’étranger sur l’île de Malte, afin de valider sa 3e année en Communication et Marketing à l’EFAP de Lille.

À travers son interview, Hubert te raconte son expérience. Comment il a trouvé son stage, son logement et également à quoi ressemble le monde du travail sur l’île.

À toi maintenant de vivre la tienne !

Bonjour Hubert, peux-tu te présenter et m’en dire un peu plus sur ton parcours scolaire ?

Alors je m’appelle Hubert Lenoir, j’ai 21 ans et je suis actuellement en 4e année de Communication et Marketing à l’EFAP Lille.

Avant l’EFAP, j’ai étudié au lycée Arthur Rimbaud à Sin-le-noble dans le Nord de la France. J’ai obtenu un Bac S avec mention AB puis j’ai décidé de poursuivre mon cursus scolaire à l’école de Communication de ma région.

Pourquoi l’EFAP ? Tout simplement car je savais que la communication et le marketing allaient m’intéresser. Les quelques cours de journalisme qui m’étaient enseignés m’intéressaient tout autant, j’ai donc choisi cette école qui combinait à la fois marketing ET journalisme.

Au niveau de mes expériences professionnelles passées, j’ai réalisé mon stage de 2e année en tant que rédacteur sportif chez Skores (qui détient les sites Wincomparator, Sospronostic et le plus connu dans ce milieu : Sportytrader ). Oui on peut le dire, le sport m’intéressait bien.

À partir du moment où je pouvais combiner Marketing, Communication et Sport, je ne demandais rien de plus.

Quel est ton projet professionnel ?

Pour le moment c’est encore très flou. Cependant j’ai un stage de 6 mois à réaliser pour ma 5e année à l’EFAP (en spécialisation digitale) et j’ai déjà une idée du domaine vers lequel me tourner. Un stage dans le secteur de la blockchain me plairait beaucoup. Il y’a un panel d’opportunités, le secteur est porteur, et cet outil, s’il est bien utilisé, peut soutenir une cause juste.

Alors tu vas me demander : qu’est-ce que la blockchain ? Et bien pour faire simple, c’est un système qui permet à la fois de sécuriser des transactions via l’utilisation d’un réseau de dizaines/centaines/milliers d’utilisateurs. C’est ce qui se cache derrière le bitcoin. Mais ce système permet aussi d’assurer une transparence totale. Carrefour l’utilise notamment pour la traçabilité de certains de ses produits.

Comment s’est organisée ta recherche de stage ?

Pour ma recherche de stage, j’ai rédigé un post sur Linkedin, quelques posts sur Facebook, et notamment dans les gros groupes de recherche de stages à l’étranger.

J’ai eu le retour de trois entreprises (rédacteur web, monteur vidéo, et rédacteur sportif) mais aucune de ces offres n’était rémunérée. Je pense même que certaines entreprises me prenaient pour de la main d’œuvre pas chère.

J’ai reçu 2 réponses positives et 1 réponse négative à l’issue de mes demandes de stage. La réponse négative étant celle pour le poste de monteur vidéo. La raison invoquée était celle-ci : « Nous avons eu un remaniement au niveau de la masse salariale et nous avons peur de ne pas pouvoir te donner assez de travail ». Vrai ou pas, j’ai trouvé le stage qu’il me fallait.

Rapidement voire TRÈS rapidement (au bout d’une semaine), je suis tombé sur Stage UP Malte, qui est aujourd’hui devenu Oh My UP, et la situation s’est particulièrement bien déroulée par la suite. Ils m’ont pris en main, et m’ont fait passer un entretien téléphonique afin de cerner mon profil, mes attentes et ma motivation.

Ce que j’ai vraiment apprécié c’est cet aspect de personnalisation. Ils m’ont accompagné de A à Z. Bien évidemment, l’aspect de gratuité ne m’a pas laissé indifférent.

Honnêtement j’ai été très chanceux. J’ai commencé mes recherches aux alentours d’Octobre-Novembre et en 3 semaines j’avais trouvé mon stage, un excellent stage.

Pour vous dire, j’ai plus galéré (si je peux me permettre) à trouver un logement qu’un stage. J’étais très exigeant, j’avais des critères bien précis et je sais que sur les réseaux, les arnaques circulaient beaucoup. D’ailleurs, n’hésitez pas à lire leur article « Les arnaques au stage à Malte ».

Pour ce qui est du « piston » ou du « bouche à oreilles », même en ayant 2 parents professeurs, ce n’est pas si facile que ça… Tout ce qui n’est pas en lien avec la Communication ou le Marketing ça devient compliqué. Un conseil, cherchez PARTOUT.

Quel stage as-tu trouvé ?

Et bien, j’occupe le poste d’affiliate manager chez le leader d’une entreprise de Gambling pour 6 mois. Pour la petite parenthèse, le Gambling réunit tout ce qui est paris sportifs, jeux d’argent, poker etc.

Je suis arrivé début Janvier, et je repars au mois de Juillet. Ça fait déjà 5 mois que je suis là-bas, et pour être honnête je n’ai rien vu passer.

Mon début de stage s’est très bien déroulé. L’équipe a pris le temps de m’intégrer et de me former. Rien à dire l’accueil était parfait.

Au niveau des missions, je fais de l’identification et du recrutement de nouveaux affiliés. Pour vulgariser de manière très forte, les affiliés sont des personnes qui relaient des liens d’inscriptions chez les bookmakers, permettant d’amener du trafic.

Je m’occupe en partie du suivi statistique et de l’accompagnement personnalisé de chaque affilié.

Je gère également la création de rapport de performances. En somme je leur envoie un rapport toutes les semaines résumant le nombre d’inscriptions qu’ils ont eu grâce à tel site. Enfin, je m’occupe des vérifications antifraudes évidemment.

Les missions me plaisent, j’ai appris beaucoup de choses depuis mon arrivée, et je sens que c’est l’un des domaines vers lequel je souhaite me tourner à l’avenir.

Es-tu rémunéré ?

Oui et pas n’importe quelle somme. Je touche 700 € net par mois, autant vous dire que j’ai trouvé le stage parfait.

Lorsque je me renseignais sur les stages à Malte, j’ai principalement axé mes recherches sur des stages rémunérés, mais très difficile de trouver sur l’île, et c’est vrai.

Je trouvais ça assez étonnant, car j’ai quand même besoin de vivre, de manger, de sortir… donc pour moi c’était évident qu’il me fallait un stage rémunéré.

La plupart de mes camarades m’ont dit que je n’allais jamais trouver, qu’à Malte tous les stages n’étaient pas rémunérés. Je leur ai prouvé le contraire.

J’ai trouvé un stage en plein cœur de Sliema, à 5 minutes de chez moi, dans le domaine que j’affectionne et rémunéré. Que demander de plus ?

Pourquoi le Gambling / Marketing ?

Tout simplement parce que j’aime le sport en général, et que je dois l’admettre… j’ai été un gros joueur de paris sportifs à une époque. Mais NON je n’ai pas fini sous un pont, tout va bien.

C’est donc avec plaisir que j’ai pu combiner mes 2 passions si je puis dire. De plus, j’étais vraiment attiré par la façon dont tout cela se déroulait, et je voulais en apprendre davantage notamment au niveau du tracking et des méthodes utilisées.

Mis à part Malte, tu avais d’autres idées ?

Honnêtement non. Je voulais un pays où le cadre de vie était correct, où l’on pratique l’anglais car c’était l’un de mes critères premiers et où les prix n’étaient pas « trop » élevés.

Je me suis renseigné sur l’Écosse, les USA mais trop cher, et les autres endroits anglophones tels que Londres ou Amsterdam n’avaient pas le cadre de vie idyllique que Malte pouvait m’offrir.

Je viens du Nord, donc quand je mets mes lunettes à 8h du matin c’est clairement le cadre de vie que je voudrais avoir ! Malte était donc LA destination parfaite. Même si pour le prix des logements, je ne m’y attendais clairement pas.

Et tu connaissais le pays ?

Absolument pas ! C’est d’ailleurs mon tout premier stage à l’étranger, donc en réalité je ne connais aucun autre pays si ce n’est notre douce France.

Qu’est-ce que tu conseillerais pour les étudiants en recherche de stage ?

S’y prendre à l’avance c’est toujours mieux. Même si j’ai trouvé mon stage en un temps record, ce n’est pas comme ça pour tout le monde. Le mieux c’est d’anticiper afin de trouver le stage qui te convient vraiment, et non le stage de dernière minute que tu choisiras par dépit.

Également au niveau du logement, il faut se méfier des offres sur les réseaux sociaux car beaucoup d’arnaques circulent. Il faut être vigilant et en passer par des services fiables.

Aussi, l’ouverture d’esprit est un point à ne pas oublier, car Malte est un pays différent de la France ainsi les codes de travail ne sont pas les mêmes. Il faut s’y habituer et se fondre dans la culture

Mais plus sincèrement, le meilleur conseil que je peux te donner c’est de contacter Oh My UP. C’est vraiment simple, efficace, gratuit, tu ne trouveras pas mieux.

C’est la première fois que je partais à l’étranger, à Malte, loin de mon confort. Dit comme ça, on croirait que je suis parti faire l’armée, mais cette expérience m’a vraiment fait du bien. J’ai rencontré de superbes personnes, j’ai pu améliorer considérablement mon anglais et si c’était à refaire je le referai sans hésitation.

Un immense merci à Hubert pour ce beau témoignage sur son expérience à Malte, plein de franchise, d’humour et son article, nous l’espérons, va en inspirer plus d’un.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire: contactez-nous !

Et si toi aussi tu passais par Oh My UP ?

Comme tu as pu le voir, nous t’aidons à concrétiser toute demande de logement, stage et job, ou même de séjour linguistique à Malte, et ce, gratuitement ! Alors n’hésite pas à prendre contact avec nous pour ton projet !

Tu peux également regarder le témoignage de Téo Correas si tu n’as pas encore eu l’occasion de lire cet article.

Related posts