Scroll to top
© 2017, Norebro theme by Colabr.io

11 préjugés sur Malte : Dissocier le vrai du faux !

Aaah les préjugés de Malte ! Quand il s’agit de venir s’expatrier à Malte pour quelques mois ou années, on se renseigne sur le pays : réseaux sociaux, forum, amis et on lit un nombre incalculable de préjugés et d’avis bien tranchés sur la destination. Et lorsqu’on annonce qu’on part s’y installer, tout le monde y met de son grain de sel et de son opinion, même ceux qui n’ont jamais mis un pied sur l’île et qui ne connaissent donc ni son histoire, ni son identité, ni sa culture. : « Tu n’apprendras jamais l’anglais là-bas ! », « C’est bondé de Français ! », « Ah bon, tu es intéressé par l’Italie toi ? ».

Entre les uns qui jurent que Malte est une île italienne et les autres qui vont juger le niveau d’anglais des habitants, on ne sait plus qui écouter ou croire. Alors, Malte et les préjugés, vrai ou faux ?

Les Maltais

Préjugé n°1 : Les maltais sont rustres

Rustres, en voilà un bien vilain mot ! Il est important de noter tout d’abord qu’il est inutile de comparer les Français aux Maltais. Les cultures ne se comparent ni ne se jugent. Les Maltais sont méditerranéens et ont connu une histoire riche de plus de 7000 ans. De ce fait, ils sont fiers de leur île et de leur culture et veulent la défendre, c’est une certitude ! Ils parlent relativement fort et avec entrain, leur langue étant un mélange d’italien, d’arabe et de français principalement. Il est très fréquent de les voir mélanger le maltais et l’anglais dans une même phrase. Tout comme leur langue, le Maltais semble avoir un fort caractère, mais détrompez-vous. Nombre d’entre eux sont relativement posés et aiment la cuisine raffinée, s’apprêter pour sortir tout comme passer des soirées au calme chez eux.

Bien sûr, certains vont être plus virulents et impolis que d’autres, comme dans tout pays.

Ils pourront être très serviables et prévenants également. Ils s’arrêteront toujours pour vous laisser traverser la route, feront un effort pour que vous compreniez ce qu’ils vous disent en anglais (et vous parleront d’ailleurs en anglais s’ils voient que vous ne comprenez pas le maltais). Ils ADORENT la France et essaieront toujours de parler quelques mots en français avec vous

S’ils klaxonnent très régulièrement, ce n’est pas par colère contre les autres usagers de la route, mais pour prévenir de leur présence dans un virage ou un croisement ou pour rappeler à l’ordre un usager un peu distrait.

Alors, les Maltais rustres ? Faux !

Préjugé n°2 : Les maltais sont racistes

Sujet très épineux ! Alors, que ce soit clair, les Maltais ne sont PAS racistes. C’est d’ailleurs un des pays en Union Européenne où l’on se sent le plus libre d’être comme on est. Noir, blanc, métissé, chrétien, juif, musulman, homosexuel, habillé en Kiabi ou en Prada, pour reprendre un fameux sloggan, Venez comme vous êtes ! Pas de jugement, pas de danger. Ici, on vit comme on est, sans peur. La mixité des nationalités et des genres est telle que les mentalités ont su évoluer et chacun vit de la façon dont il souhaite. Vous n’êtes pas à l’abri d’une remarque d’un individu bien entendu, car il y a des personnes fermées d’esprit partout dans le monde. Mais de manière générale, vous êtes libre. Alors embrassez qui vous voulez, sortez en pyjama dehors, priez Allah ou Bouddha, be yourself !

drapeaux internationales

En revanche, il est vrai que certains Maltais et même la Police maltaise ne portent pas les expatriés dans leur cœur de manière générale. On entendra plusieurs fois lors de notre expérience sur place la fameuse phrase « Go back to your country ». Il est donc important d’expliquer ce point.

Nous sommes plus de 100 000 expatriés à vivre à Malte, soit environ le quart de la population insulaire. Avec une telle concentration « d’étrangers », les divergences d’opinions sur la vie locale vont bon train. Et beaucoup d’entre nous n’hésitent pas à le faire savoir : le bruit, la pollution, les décisions politiques, les constructions etc. Ce qui irrite les Maltais, qui considèrent que si quelqu’un n’est pas satisfait de sa vie actuelle à Malte, il n’a qu’une chose à faire : rentrer chez lui. Et on ne mentionne pas non plus les déviances de comportement de certains expatriés/touristes, qui accumulés toutes ensemble, poussent à bout certains maltais.

Quant à la police, on peut effectivement constater qu’elle aura tendance à privilégier une personne de nationalité maltaise et à la défendre, plutôt qu’un expatrié. C’est un fait, et ne peut le nier malheureusement.

Notons tout de même que si vous ne faites pas d’écart et ne vous trouvez pas dans une situation conflictuelle, vous ne ressentirez jamais ce rejet.

Les Maltais racistes ? Faux ! Mais certains maltais dépassés par l’évolution démographique de l’île et certaines déviances : Vrai !

Les langues étrangères à Malte

Préjugé n°3 : On ne peut pas apprendre un bon anglais à Malte

On ne compte même plus le nombre de fois où l’on a entendu cette phrase. Commençons par le commencement : pour apprendre l’anglais, il faut tout d’abord prendre des cours d’anglais, dans une école de langue et en immersion dans un pays anglophone. Et devinez quoi ? Malte est une île anglophone et dispose à elle seule de plus de 50 écoles de langue. Les professeurs sont tous diplômés et pour la plupart parlent anglais depuis leur plus jeune âge. Vous apprendrez donc un anglais impeccable à Malte, tout comme celui d’Angleterre. Ce qui va changer sera l’accent. Mais là encore, Malte a un avantage sur l’Angleterre : c’est la variété d’accents que vous allez entendre. Avec une population d’expatriés aussi importante, votre oreille devra se faire à des accents du monde entier. Et c’est l’idéal pour la compréhension et l’adaptation.

Toutes nos offres de séjour linguistique sur cette page : Séjour Linguistique

Pour le reste, au sein de votre travail, effectivement vous pouvez avoir des collègues qui sont aussi expatriés et qui n’ont pas un niveau bilingue en anglais. D’où l’utilité de prendre des cours d’anglais en amont si votre but est d’apprendre la langue.

On n’apprend pas un bon anglais à Malte ? Faux !

Préjugé n°4 : Il n’y a que des Français à Malte

On remet les pendules à l’heure et on répète. 100 000 expatriés, dont des Français. Sur une île de moins de 30 km de long. Mathématiquement parlant, vous avez de grandes chances de croiser et de rencontrer des Français. Mais à tous ceux qui affirment qu’il n’y a que des Français à Malte, pensez-y à deux fois. Nous n’avons pas le monopole de l’expatriation, et vous parleriez italien ou espagnol, vous tiendriez exactement le même discours ! Car on entend constamment des langues étrangères ici et pas que le français. Italien, espagnol, hindi et français ! Simplement, on se focalise davantage sur la langue que l’on connaît.

Que des Français à Malte ? Faux !

La vie à Malte

Préjugé n°5 : C’est une destination pour faire la fête uniquement

Paceville et ses clubs ouverts à l’année, ses soirées endiablées jusqu’au petit matin, ses happy hour à partir de 15h, avec ça, difficile de résister à la tentation lorsqu’on aime faire la fête. Mais pour autant, cela suffit-il à résumer Malte ? Heureusement, non ! De très nombreux expatriés ou étudiants n’aiment pas particulièrement sortir et pourtant restent à Malte et apprécient leur vie ici. Pourquoi ? Car il n’y a pas que Paceville sur l’île ! Malte offre tellement plus. Depuis des bords de mer à couper le souffle aux activités nautiques, en passant par les lieux culturels, les musées, les villes historiques témoins des occupations successives.

plage malte

N’hésitez pas à vous renseigner sur les événements et diverses activités à Malte ici : Événements

Malte : une destination fête exclusivement ? Faux !

Préjugé n°6 : C’est une île italienne

Malte est située au sud de la Sicile : oui. L’île a été sous occupation italienne ? Non ! Bien que de très nombreux maltais parlent italien et malgré la proximité de l’île avec l’Italie, Malte n’a jamais été une île italienne. En revanche, de très nombreux italiens et siciliens sont venus vivre à Malte, et ce depuis des siècles. De ce fait, on retrouve beaucoup de similitudes avec l’Italie dans la langue et dans la gastronomie locale.

Malte : une île italienne ? Faux !

Préjugé n°7 :  Il y fait toujours beau

Climat méditerranéen, on est d’accord. Eté très chaud et ensoleillé, c’est plus que certain. Mais non, il ne fait pas toujours beau à Malte. L’hiver, de décembre à mars, est très humide et il n’est pas rare de voir de la pluie. Les températures ne descendront pas en dessous de 10°C, mais le facteur humidité vous fera porter écharpe et manteau ! *

pluie malte

Il fait toujours beau à Malte ? Faux !

Préjugé n°8 : On ne peut pas compter sur les transports en commun

Avant même d’arriver sur l’île, vous entendrez très certainement parler des bus et de leur vision très spéciale du mot « ponctualité ». Ici, on ne se fie pas au programme des passages de bus, on s’adapte et on vient un quart d’heure avant l’heure prévue dans le cas où le chauffeur serait en avance. Tout en sachant qu’il peut aussi être en retard de 20 min ou ne pas passer. Une seule solution, l’application Tallinja qui vous indique en temps réel l’heure de passage des bus. Et ça marche (presque) à chaque fois !

On ne peut pas compter sur les transports en commun ? Triste à dire, mais plutôt vrai !

Le travail à Malte

Préjugé n°9 : On ne trouve du travail que dans les bars et les restaurants

S’agissant d’une île méditerranéenne, qui plus est active toute l’année, de très nombreux postes sont disponibles en restauration et dans les bars, c’est vrai ! Si vous êtes cuisinier, serveur ou barman, vous aurez l’embarras du choix ! Mais bien heureusement, il est tout à fait possible d’exercer un tout autre métier sur l’île. Le secteur bancaire, le tourisme, l’egaming, le marketing, les ressources humaines… tout vous est ouvert, à condition d’avoir les compétences nécessaires et un niveau d’anglais suffisant ! Pour connaître les offres d’emploi actuelles, c’est sur Français à Malte : Stages & Jobs

Du travail uniquement en restauration ? Faux !

Préjugé n°10 : On est très mal payé à Malte

argent malte

On est d’accord, le SMIC maltais est de l’ordre de 750€ par mois. C’est bas, on en convient. Les métiers qui ne requièrent pas spécialement de diplôme et accessibles facilement (restauration, magasins, bars) ne vous permettront effectivement pas de gagner beaucoup d’argent. Il n’est pas rare d’avoir un salaire de 1000€ par mois. Quand on sait que cela représente le coût d’un loyer pour un appartement entier à Malte, ça fait mal. En revanche, vous pouvez tout à fait trouver un travail très rémunérateur, en fonction du secteur et/ou de votre expérience. On parle ici de l’egaming, mais aussi de la banque, de certaines agences de voyages etc. Il faut simplement sélectionner les entreprises dans lesquelles vous postulez (privilégiez des entreprises internationales par exemple).

On est mal payé à Malte ? Faux !

Préjugé n°11 : Le prix des logements à Malte est le même qu’en France

Nous allons remettre les choses dans leur contexte afin que vous écartiez cette idée de votre esprit : Malte est une île au cœur de la Mer Méditerranée. Destination touristique par excellence, elle a un climat agréable tout au long de l’année, avec des températures estivales constamment aux alentours de 30°C. L’eau y est cristalline, chaude et les amateurs de plongée et de snorkelling pourront s’adonner à leur passion quotidiennement. Cette qualité de vie se paye donc !

On ne peut que réfuter l’idée que le coût des logements est le même qu’en France. Les loyers sont diamétralement opposés. Il est donc inutile de vous attendre à avoir un studio pour 500€ ou un appartement une chambre pour 600 ou 700€. Malheureusement, il vous faudra oublier cela. Se loger est le budget le plus conséquent à prévoir à Malte. De ce fait, la colocation est devenue le modèle le plus répandu sur l’île. Plus économique, elle permet à tous de pouvoir trouver un toit et de faire des connaissances. Mais là encore, ne soyez pas étonné d’avoir un loyer équivalent à votre ancien appartement en France ! Vous serez prévenu ! Pour plus de renseignements sur les tarifs des logements à Malte, c’est par ici : Quel est le budget à prévoir pour un logement à Malte.  

Les logements à Malte au même prix qu’en France ? Faux !

Vous l’avez remarqué, les préjugés sont innombrables quand il s’agit de Malte. Et la liste ne s’arrête pas là malheureusement ! Pour la plupart, ils ne sont pas fondés. Il s’agit uniquement de points de vue assez négatifs, mais il suffit d’ouvrir son esprit et d’essayer de comprendre les raisons de telle ou telle situation pour mieux appréhender la vie sur l’île et s’y faire. Quant aux préjugés bien réels et véridiques : Mela, c’est Malte et encore une fois, on s’adapte ! Ce qui ne nous empêche pas d’avoir nos opinions bien sûr, aucun pays n’est parfait !

Related posts