Scroll to top
© 2017, Norebro theme by Colabr.io

Réouverture des frontières : est-ce le bon moment pour partir à Malte ?

L’ouverture des frontières après le confinement en France et la fermeture de tous les lieux publics à Malte a été pour le moins mouvementée. Depuis le 1er juillet, l’aéroport de Malte est à nouveau ouvert et a fortement allongé la liste des pays autorisés le 15 du même mois. L’île est désormais accessible à la majeure partie de l’Europe. En France comme à Malte, les frontières internes à l’Union Européenne sont donc ouvertes et les lieux publics de nouveau accessibles. Inévitablement, on constate donc une hausse des cas de coronavirus dans les deux pays. Vous avez pour projet d’apprendre l’anglais à Malte, d’y passer votre stage ou d’y habiter : vous devez certainement vous interroger sur votre projet quant à la situation sanitaire actuelle. Alors, est-ce le bon moment pour partir à Malte ? Le résumé de la situation actuelle dans cet article.

Partir en séjour linguistique à Malte

Les séjours linguistiques à Malte sont à nouveau possibles depuis le 6 juillet pour la plupart des écoles, qui ont ouvert leurs portes pour la saison estivale.

Quels sont les changements en termes de cours ?

Concernant les cours eux-mêmes, il n’y a pas réellement de changement. Le programme est identique en anglais général comme en anglais intensif, avec les mêmes nombres de sessions et les mêmes contenus.

En revanche, certains types de cours ne sont temporairement pas disponibles dans certaines écoles. C’est le cas des préparations aux examens d’anglais par exemple, ou de cours bien ciblés. La raison ? Il y a bien moins de réservations que les années précédentes et trop peu d’étudiants pour former des classes entières pour des cours spécifiques. En revanche, pas de problème majeur pour les formules plus classiques comme l’anglais général et intensif.

A noter : vous pouvez vous inscrire pour des cours spécifiques si vous en avez besoin. L’école vous proposera une solution alternative dans le cas où elle ne serait pas en mesure de former une classe par manque d’étudiants, comme des cours particuliers par exemple. Pensez-y : si personne ne réserve par peur de ne pas pouvoir suivre les cours, la classe ne pourra jamais être complète ! Alors n’hésitez pas à vous inscrire pour la formule dont vous avez besoin.

Les mesures de précaution face au covid-19

désinfection des mains au gel

Les écoles de langue ont mis en place un certain nombre de mesures particulières pour se protéger du virus. Elles changent d’une école à l’autre, mais sont toutes dans la même lignée.

  • Une prise de température se fait systématiquement à l’entrée du bâtiment, et en cas de fièvre, l’étudiant ou le personnel de l’école n’est pas autorisé à entrer et doit passer un test ou rester en isolation jusqu’à disparition des symptômes.
  • Le port du masque est strictement obligatoire dans l’enceinte de l’établissement, et peut également l’être durant les cours.
  • Les étudiants doivent nettoyer leurs mains au gel hydroalcoolique à l’entrée de la salle de classe, et régulièrement dans l’école
  • Aucun rassemblement conséquent n’est autorisé au sein de l’établissement
  • Les rendez-vous avec le personnel de l’école sont faits de manière virtuelle et non physique

Les conséquences sur l’organisation de votre séjour linguistique

Les cours que vous avez réservés ne seront pas impactés en soi. Seulement, les écoles ayant ouvert récemment, il se peut que l’organisation ne soit pas aussi cadrée qu’à l’ordinaire. L’activité reprend peu à peu, mais le personnel n’est plus aussi nombreux qu’il ne l’a été. Il faut un peu de temps pour que tout se remette en place, mais cela n’affecte pas vos cours ni votre formation.

Certaines activités peuvent également être suspendues durant un temps. Par exemple, des workshops et cours gratuits proposés par des écoles peuvent ne plus être proposés, des dîners ou soirées de bienvenue également. Tout cela pour des raisons de sécurité tout à fait compréhensibles.

Les classes peuvent aussi être moins remplies, ce qui est plutôt un avantage. Vous disposerez d’une attention plus particulière du professeur et vous sentirez plus à l’aise, sans avoir eu à payer le prix de cours en mini groupe.

Les promotions plus nombreuses que jamais

La – très – bonne nouvelle est l’augmentation considérable du nombre de promotions en écoles de langue. Habituellement, faire un séjour linguistique en été demande un budget plus conséquent, de par le supplément haute saison appliqué sur les cours mais également sur le logement. Afin de rattraper leur retard et d’attirer de nouveau les étudiants, une grande majorité des écoles a donc pris la décision de proposer des séjours linguistiques en promotion en été comme en hiver, avec des offres très intéressantes. Que vous souhaitiez étudier l’anglais durant 1 semaine ou 3 mois, il y a une offre pour toutes les demandes. Entre l’anglais intensif au prix de l’anglais général, des réductions globales de 30% ou encore les tarifs basse saison appliqués en été, c’est en réservant maintenant que vous pourrez faire de très belles économies.

Consultez nos promos sur les séjours linguistiques

Les possibilités d’annulation et de modification

En cas de seconde vague ou d’impossibilité de voyager due au coronavirus, les écoles de langue proposent des solutions exceptionnelles de report. Vous pouvez généralement décaler vos dates jusqu’en 2021, et ce gratuitement. Concernant l’annulation, elle n’est en général pas possible dans l’immédiat, sauf dans certaines écoles qui le proposent. Mais cela reste relativement rare.

Partir en séjour linguistique à Malte, feu vert !

En résumé, c’est réellement le bon moment pour réserver votre séjour linguistique, afin de profiter d’offres promotionnelles très intéressantes. A noter, vous n’êtes pas dans l’obligation d’effectuer votre séjour linguistique durant l’été pour ces offres spéciales, qui sont valables jusqu’à 2021 pour certaines d’entre elles.

Les loyers fortement en baisse

Pour toutes vos recherches de logement, sachez que le coronavirus a également impacté le secteur, et de façon très positive.

La demande étant bien moins forte qu’elle ne l’était auparavant, et devant le départ volontaire de milliers d’expatriés, les propriétaires ont dû réagir. Résultat, les loyers ont drastiquement baissé et il est aujourd’hui bien plus facile et abordable de trouver un logement entier sur le long terme. Il en va de même pour les colocations, qui sont également à prix réduits. Si vous comptez arriver à Malte cet été, il vous est possible d’obtenir des chambres au tarif basse saison.

Tout savoir sur la baisse des loyers à Malte

Votre marge de négociation est assez grande actuellement, si vous souhaitez louer un appartement en longue durée. Les propriétaires sont prêts à faire des efforts sur le montant du loyer affiché pour ne pas laisser leur logement vide. Essayez de négocier au maximum un contrat d’au moins 2 ans, afin de vous garantir le même loyer sur toute la durée de votre bail. De même, vous aurez un grand nombre d’appartements disponibles à la location, ne vous jetez donc pas sur le premier si vous n’avez pas le coup de cœur !

Réserver son logement à Malte : feu vert !

C’est le moment ou jamais de réserver votre logement à Malte, car l’ouverture de l’aéroport et le retour des expatriés pourront entraîner incessamment sous peu l’augmentation des loyers sur l’île.

Les stages et jobs

recherches sur téléphone

La situation est plus complexe en ce qui concerne les stages et les jobs à Malte. Nous constatons deux effets du coronavirus. De très nombreux expatriés ont quitté l’île suite à la pandémie, et ne planifient pas nécessairement leur retour. Ils ont donc quitté leur emploi respectif, qui est désormais vacant. On peut donc voir beaucoup d’offres d’emploi dans certains domaines comme l’i-gaming, qui recherche encore et toujours des francophones sachant parler anglais pour divers postes de conseiller clientèle, manager, programmateur ou gestion de risque par exemple.

En revanche, la baisse des touristes entraîne la baisse des offres d’emploi dans le secteur de l’hôtellerie restauration. Même si les arrivées à Malte se font de plus en plus nombreuses, il faudra un peu de temps avant la reprise totale et complète de l’activité.

Concernant les stages maintenant, force est de constater que durant la fermeture de l’aéroport, ils ont été annulés pour la plupart. L’activité reprend petit à petit, mais certaines entreprises ne recrutent pas avant janvier 2020.

Pas de panique pour autant, il est bien évidemment possible de trouver votre stage à Malte. Contactez-nous pour connaître les offres qui correspondent à votre profil.

La baisse de fréquentation de l’île

Un des avantages de la crise sanitaire est la baisse générale de fréquentation à Malte. Habituellement envahie de juin à septembre par touristes, expatriés et étudiants, le flux contrôlé de personnes sur l’île est bien plus agréable quand on sort se promener ou pour toute activité.

Les rues sont plus calmes, les trottoirs sont accessibles, les plages ne sont plus autant prises d’assaut.

Il est désormais possible de profiter de Comino sans avoir besoin de chercher désespérément 10cm² d’espace libre, de marcher dans les rues de Mdina et de retrouver le silence du lieu, et de trouver une place assise libre dans le bus à toute heure de la journée !

Bref, c’est un nouveau Malte qui s’offre à nous, et on l’apprécie encore davantage.

En revanche, plus l’été avance, plus les touristes arrivent sur l’île, même si la fréquentation n’a rien à voir avec les années précédentes.

Le respect des mesures de sécurité

masque et gants coronavirus

Si la hausse des cas est inévitable face à l’ouverture de l’aéroport, elle peut néanmoins être contrôlée avec de bons gestes barrière.

Malte a mis en place des règles d’hygiène et des directives gouvernementales assez strictes, notamment dans les magasins et les endroits publics.

  • Port du masque obligatoire dans la plupart des magasins et supermarchés
  • Désinfection des mains obligatoire à l’entrée des endroits clos
  • Flux de clients contrôlé dans les salons esthétiques ou de coiffure par exemple
  • Port du masque obligatoire dans tous les transports en commun

En revanche, Malte a décidé d’ouvrir le quartier de Paceville, les bars et les clubs, ainsi que d’autoriser les événements rassemblant de nombreuses personnes, si et seulement si les mesures de sécurité le permettent. Des autorisations devront être fournies par le gouvernement pour les événements publics, et les rassemblements de plus de 10 personnes devront justifier d’un registre avec les noms, prénoms et contacts de tous les invités. Egalement, les processions des festas sont désormais suspendues.

Il est évident que ce genre d’activité et de rassemblement n’est pas à recommander lorsqu’il s’agit de se protéger contre le coronavirus.

Un comportement à adapter à la situation

Les sorties

Bien que l’ouverture des bars et clubs soit une bonne nouvelle en termes d’ambiance et d’activités, on compte bien entendu sur votre prudence et votre bon sens. Il n’est pas judicieux de sortir et de s’attrouper dans des endroits confinés, quand le virus est toujours présent. Même si votre voyage à Malte est motivé par les sorties qui font la renommée de l’île, ne perdez pas de vue que votre santé et celle des autres doit primer, et que nous vivons une situation exceptionnelle à laquelle nous devons nous adapter.

Les stages et jobs

Faites vos recherches de stage en avance, et évitez de vous y prendre à la dernière minute. Les offres sont toujours nombreuses à Malte, mais leur nombre a diminué. Ce qui veut dire que la concurrence est plus forte. Un conseil : anticipez vos démarches de recherche de stage pour avoir le plus de chances possibles de trouver une entreprise.

Concernant le travail à Malte, élargissez vos horizons et soyez prêt à travailler dans un autre secteur que le vôtre. Il se peut que, temporairement, vous soyez contraint d’exercer un métier qui ne soit pas en lien direct avec vos compétences, mais l’idée est ici d’occuper un poste en attendant que la situation soit totalement rétablie.

En résumé : Partir à Malte oui, mais avec précautions !

bateaux sur la baie de Spinola

Est-ce le bon moment pour partir à Malte ? La réponse est oui ! On ne sait pas combien de temps le virus sera présent, et stopper vos projets n’est pas forcément la bonne solution.

Voyager à Malte est tout à fait possible, en prenant des mesures de précaution et en adaptant son rythme de vie face à la situation – comme vous le faites en France. Et sachez que s’il devait y avoir une nouvelle fermeture des frontières, des vols de rapatriements seront organisés par Malte et la France, comme cela a été le cas en mars et en avril. A la différence que les pays seront bien mieux organisés car la situation est désormais connue.

Vous avez peur de repartir à l’étranger ? Découvrez pourquoi Malte est la meilleure alternative à votre projet !

Related posts