Scroll to top
© 2017, Norebro theme by Colabr.io

Loger chez l’habitant à Malte : à quoi faut-il s’attendre ?

groupe de personnes partageant un repas

Loger chez l’habitant est un mode d’hébergement très courant depuis quelques décennies maintenant. Très apprécié pour les échanges et l’enrichissement qu’il apporte, sa réputation n’a pas changé. Seulement, il faut savoir que l’expérience de la famille d’accueil peut être différente selon les pays. Et Malte ne déroge pas à cette règle. Nous constatons fréquemment des interrogations des francophones concernant le logement chez l’habitant à Malte. Il est donc temps d’éclaircir ce point. Comment trouver une famille d’accueil ? Dans quels cas ? Est-ce une bonne idée à Malte ? On vous dit tout, en toute transparence.

La Famille d’accueil : qu’est-ce que c’est ?

Par définition, loger chez l’habitant c’est le fait de dormir chez une famille ou une personne, en contrepartie d’un service ou d’argent. L’expérience se veut enrichissante pour la famille comme pour vous : partage de culture, activités tous ensemble, réelle intégration au sein du foyer

Les hôtes sont différents selon le contexte dans lequel vous réservez votre hébergement : personne seule, famille, couple, avec ou sans animal de compagnie, maltais ou étranger. Il peut aussi s’agir d’une famille avec des enfants en bas âge, tout comme des adolescents ou même des grands-parents !

Pourquoi faire appel à une famille d’accueil lors d’un séjour à l’étranger ?

Dormir chez l’habitant lorsque vous partez à l’étranger est une excellente façon de connaître la culture du pays par les yeux d’un véritable local ou d’un expatrié de longue date. Le partage de culture est très enrichissant et vous apporte réellement tout au long de votre expérience. Mais la raison la plus évidente est aussi et surtout l’apprentissage de l’anglais. L’immersion complète et totale dans une famille d’accueil anglophone vous permet de progresser très vite.

Comment trouver un logement en famille d’accueil à Malte ?

Une famille d’accueil ne se trouve généralement pas de façon individuelle à Malte. Le plus souvent, vous devez passer par un organisme, car il y a relativement peu d’hôtes sur l’île et ils sont déjà en contrat avec des écoles de langue par exemple.

Les familles d’accueil en séjour linguistique

La façon la plus sûre et efficace d’apprendre l’anglais et de progresser très rapidement est de prendre des cours d’anglais dans une école de langue. Pour parfaire votre formation, les écoles proposent des solutions d’hébergement variés : appartement en colocation, résidence, hôtel et bien sûr famille d’accueil. Quelles sont donc les caractéristiques d’un logement en famille d’accueil à Malte, via une école de langue ?

Les hôtes

famille avec un enfant en bas âge

Vos hôtes peuvent être une famille complète, un couple ou même une personne seule et âgée. Vous ne choisissez pas votre famille, c’est l’école qui le fait en fonction des disponibilités et des réservations.

La pension

Vous êtes généralement logé en demi-pension, ou disposez uniquement du petit-déjeuner si vous le désirez. Le repas du midi est à la charge de l’étudiant, sauf dans le cas d’un séjour linguistique pour adolescent, où la pension complète est assurée.

Distance avec l’école

Comme dans tous pays proposant des logements en famille d’accueil, celle-ci peut se situer assez loin de votre école. 45 minutes de transport en commun peuvent parfois être nécessaires pour rejoindre votre établissement scolaire. Cela ne veut pas dire que vous serez toujours éloigné de tout si vous choisissez le logement en famille d’accueil. Certaines sont situées à Saint Julian’s même, soit à 10 minutes à pieds de votre école par exemple.

Le partage de chambre

Les écoles de langue proposent généralement des chambres à partager en famille d’accueil. Vous pourrez alors être dans une chambre à 3 ou 4 étudiants grand maximum. Si vous préférez avoir une certaine intimité, sachez qu’il est tout à fait possible d’opter pour une chambre privée individuelle, avec salle de bain privée ou non. L’option est en supplément en revanche. L’avantage du partage de chambre est encore une fois le partage d’expérience et la pratique de l’anglais au quotidien. Il peut être difficile de s’exprimer au sein d’une famille ou auprès d’une personne différente de vous. Partager votre chambre vous permettra au moins d’avoir une ou plusieurs personnes dans la même situation que vous et la même école.

La pratique de l’anglais

Loger en famille d’accueil permet une totale immersion anglophone. A l’école comme à la maison, la langue principale est l’anglais et il vous est impossible de déroger à cette règle ! Rien de mieux pour progresser au plus vite et sentir vos efforts payer en quelques semaines seulement.

Une expérience cadrée

Pour tous les parents, le logement en famille d’accueil permet également de cadrer un minimum le séjour de votre enfant. Des règles strictes sont à suivre concernant les sorties et les heures de retour au domicile, et la vie au sein de la famille est également contrôlée. Votre enfant aura moins d’autonomie chez l’habitant que dans un appartement en colocation par exemple.

Expériences des anciens étudiants

A Malte, les expériences en famille d’accueil sont pour le moins très changeantes d’un étudiant à un autre. La raison ? La culture maltaise et la variété des familles, qui n’ont pas pour habitude de partager leur vie et d’ouvrir leur foyer aux inconnus.

En grande majorité, les étudiants se retrouvent déçus de par le manque de partage et d’implication de la famille. Ils ne font pas de sorties avec leurs hôtes, pas de visites. Les échanges se limitent à l’enceinte de la maison.

En revanche, certains peuvent réellement participer à la vie de la famille. Ils sont accueillis chaleureusement, se font servir des repas gargantuesques et sont chouchoutés par leurs hôtes. Ce cas de figure est tout de même plus rare, et le premier scénario plus fréquent.

Nos conseils

Ne vous attendez pas à une expérience telle qu’en Angleterre concernant le logement chez l’habitant en écoles de langue. C’est le meilleur moyen pour être déçu, et votre expérience ne doit pas en pâtir par manque de connaissances au préalable.

Si pour vous, loger en famille d’accueil doit impérativement être source de partage, d’implication dans la vie du foyer et de découverte de Malte par les locaux, mettez-vous en tête que ce ne sera pas forcément l’expérience que vous vivrez.

Pour ceux que cela freine, on vous conseille de privilégier un logement en appartement à partager ou résidence. Vous y avez votre totale autonomie, tout en partageant au quotidien et échangeant avec vos colocataires internationaux.

Pour aller plus loin : logement en école de langue ou propriétaire en direct ?

L’expérience du Workaway

groupe d'amis qui partagent un repas

Le Workaway, c’est une solution de logement en famille d’accueil en contrepartie d’un travail quotidien de quelques heures. Aucune rémunération n’est proposée.

Bien que les offres soient assez nombreuses sur Malte, soyez toujours vigilent si vous choisissez cette expérience. Il vous faut trouver une famille qui joue réellement le jeu du partage en communauté, et qui ne profite pas de cette organisation pour obtenir une force de travail gratuite. Malheureusement, c’est assez souvent le cas sur l’île. Vous y apprenez l’anglais de par les échanges avec les autres « workawayers », mais vous pouvez être amené à beaucoup travailler et à ressentir une pression des résultats pour une expérience qui doit être de base plaisante, pour vous comme pour vos hôtes.

Côté logement, vous aurez de tout : auberge de jeunesse, maison maltaise, appartement, bed and breakfast, parfois même bateau ! La pension offerte va dépendre de chaque famille et du nombre d’heures travaillées au quotidien. Vous pouvez être logé en pension complète, demi-pension ou petit-déjeuner. Certaines familles ne proposent pas de repas du tout. C’est également ici que vous devez être très vigilent, car votre travail mérite à minima le logement et les repas.

L’inconvénient du workaway, c’est que non seulement la famille est assez difficile à trouver, mais que l’expérience est aussi temporaire. Parfois de quelques semaines, ou d’un mois, il vous faudra trouver une autre famille pour continuer l’aventure, et cela ajoute une instabilité à votre séjour et une incertitude pour l’avenir.

Nos conseils

Le logement chez l’habitant en workaway doit être sélectionné avec attention. Lisez bien les avis des anciens workawayers, regardez les photos, demandez des détails de l’hébergement auprès de votre hôte. La pension complète est-elle incluse ? Avez-vous une chambre privée ? La salle de bain est-elle partagée ? Le logement est-il loin de votre lieu de travail ? Quel est le niveau de confort de celui-ci ?

Au vu des opportunités de l’île, nous vous conseillons de privilégier un appartement en colocation et au choix un travail selon votre niveau en langue, ou des cours d’anglais. L’expérience sera bien plus enrichissante et vous aurez moins de mauvaises surprises au long de votre séjour à Malte.

Etre fille au pair à Malte

mère qui joue avec son bébé devant une fenêtre

Etre fille au pair est fréquemment demandé lors des séjours à l’étranger, mais finalement très peu répandu sur Malte. Le principe est simple : s’occuper d’un ou plusieurs enfants au sein d’une famille et participer à toutes ou partie des tâches au quotidien : cuisine, repassage, conduite des enfants à l’école, aide aux devoirs, sorties et activités… en échange, vous êtes logé(e) et nourri(e).

Les familles peuvent être maltaises ou étrangères, même s’il est plus courant de vivre l’expérience auprès d’expatriés de longue date.

A Malte, il est plutôt rare de trouver des offres de filles au pair, tout simplement car cela ne fait pas partie de la culture du pays.

A savoir sur les logements en famille d’accueil à Malte

Que vous soyez en séjour linguistique, fille au pair ou bénévole, loger chez l’habitant présente quelques particularités à Malte.

Des règles plus ou moins strictes

En vivant chez l’habitant, vous devez suivre les règles établies par la famille. Les repas devront être partagés avec la famille et au même moment, souvent à heure fixe. C’est également cette dernière qui décidera du menu, vous ne pourrez pas cuisiner votre propre repas. Vos heures de sorties seront définies, il n’est pas question de rentrer à 3h du matin d’une soirée à Saint Julian’s.

Le confort des logements

De manière générale, les logements sont moins confortables à Malte qu’en France. C’est le cas dans les familles d’accueil, mais aussi dans les appartements. Les finitions ne seront pas aussi propres et nettes, les matelas pourront ne pas être dernier cri, les joins de la salle de bain ne seront pas forcément neufs, et l’humidité peut être présente à l’intérieur des logements en hiver notamment. C’est un changement à prendre en compte et auquel il faut se faire à votre arrivée à Malte, car c’est un tout autre pays et des normes totalement différentes également. Mais cela fait partie de l’expérience !

Les hôtes et leurs services

Si vous n’êtes pas toujours amené à faire des visites et des activités avec vos hôtes, c’est parce qu’à Malte, proposer son logement en famille d’accueil est davantage perçu comme une rentrée d’argent supplémentaire plutôt qu’à une volonté de partage de culture et d’expérience. Un conseil : essayez de vous intéresser au maximum à la culture maltaise auprès de vos hôtes. Durant les repas, la journée ou en soirée, discutez avec eux et montrez que vous souhaitez connaître leur façon de vivre, leur histoire et la culture du pays. Les Maltais s’ouvrent très vite et font fondre leur carapace lorsque l’on montre un peu d’intérêt pour leur histoire. Et vous êtes aussi ici pour ça !

Loger en famille d’accueil à Malte, un choix à faire en connaissance de cause

Il ne s’agit pas ici de dresser un tableau noir des familles d’accueil à Malte. Vous pouvez tout à fait privilégier cet hébergement lors de votre séjour sur l’île, pour apprendre l’anglais et vivre une expérience différente au sein d’un foyer. Il vous faudra simplement savoir en amont que les visites et sorties ne seront pas forcément au programme et que le confort ne sera pas le même qu’en France.

On vous conseille de toujours privilégier cette option avec un organisme, afin d’assurer un contrôle de qualité au préalable.

Contactez-nous pour trouver votre logement à Malte, nous vous proposerons l’hébergement qui vous convient en fonction de vos attentes et de vos besoins.

Related posts