Scroll to top
© 2017, Norebro theme by Colabr.io

Les arnaques sur Facebook à Malte – Comment les éviter ?

Malte est une île paradisiaque certes, mais elle reste aussi une île où l’on doit faire attention aux arnaques, en particulier via les réseaux sociaux (Facebook en premier) sur tous les sujets. Concernant les logements et les colocations, beaucoup de groupes permettent de poser des questions et d’interagir avec les membres de la communauté. Évidemment, il y a du sérieux et du moins sérieux, et certains l’ont compris en créant des faux comptes afin de pouvoir contourner le système et profiter des opportunités « business » en ligne. Certaines sont des arnaques, nous vous donnons tous les meilleurs conseils pour les éviter au mieux.

A lire pour mieux comprendre !

fille venant de se faire arnaquer

Arnaque Facebook à Malte : tout ce qu’il faut savoir

Des généralités bonnes à savoir :

– Short let (Moins de 6 mois) / Long let (6 mois et plus)

Ce n’est pas la même démarche de recherche et pas les mêmes prix à la location. Les propriétaires qui font du short let considèrent leur location comme saisonnière, comme si vous réserviez un appartement pour les vacances via Airbnb ou autres Booking. > Voir notre article « Short vs Long let ».

– Haute saison (De Mai à fin Septembre)

Le loyer augmente fortement car c’est le retour du soleil et de la chaleur,  et c’est là que l’on atteint bien souvent les 7 millions de touristes. Il y a plus de demandes que d’offres sur le marché Maltais, il est donc très vite saturé et les prix grimpent en flèche. Un conseil : anticipez !

– Basse saison (D’Octobre à fin Avril)

Le loyer sera bien moins cher ou, du moins, de bonnes opportunités pourront se trouver. Notamment via les propriétaires en direct qui seront plus à même de négocier leur tarif pour garder les meilleurs profils (ils adorent les couples !).

– Colocation à Malte :

Chambre privée (votre chambre privative) vs chambre partagée (chambre partagée avec quelqu’un, 2 lits simples dans la même chambre). Il est de plus en plus courant de partager sa chambre, surtout dans les régions de Sliema et St Julian’s, au vu des prix des loyers en short let.

– Localisations « prisées » :

St Julian’s / Sliema : les prix sont très élevés (ils varient également en fonction de l’état de l’appartement, de sa modernité et sa localisation)

– Les localisations « proches » : 

Swieqi, San Gwann, Gzira, Msida, Pieta. Les prix restent élevés mais il peut y avoir de bonnes opportunités.

– Agence immobilière :

Experte du LONG LET, pas du SHORT LET. L’expertise des agences se fait sur le marché du long let, pas de la location à courte durée. Il faut faire attention à certaines agences qui, pour attirer et avoir plus de clients, ne font pas dans le qualitatif dans la gestion et le placement. Beaucoup de problèmes peuvent en découler.

– Deposit = caution : 

En short let, il est normal de demander une caution pour réserver la chambre ou l’appartement. Généralement, il est demandé 1 mois de caution, équivalent à un mois de loyer (exemple : loyer à 500€, il sera demandé par le propriétaire 500€ pour réserver la chambre en colocation). En long let, la caution est aussi de 1 mois de loyer à donner au propriétaire, et si vous passez par une agence, vous aurez les frais d’agence à hauteur de 50% du loyer + 18% de VAT (TVA).

– Sur Facebook : 

Il y a des groupes (publics ou privés), des profils (chacun peut ouvrir un profil personnel, nominatif), et des pages (des activités, des business, des associations etc).

Les profils Facebook :

Beaucoup de propriétaires et agents immobiliers sont sur Facebook. Dans des groupes publics et privés, via un compte personnel ou un compte professionnel. Ils tentent d’attirer les potentiels futurs clients pour leur trouver leurs biens à Malte. Certains sont très sérieux, d’autres moins. Attention cependant aux FAUX profils Facebook ! Nos conseils :

Quand vous vous faites contacter, vérifiez bien :

– La date de création du profil Facebook

Si le profil date de 2 / 3 / 4 mois c’est qu’il est « nouveau », et donc l’ouverture s’est faite récemment.

– Nombre d’amis Facebook

Même s’il n’y a aucun quota d’amis Facebook pour assurer le sérieux du profil, on recommande la prudence sur les profils ayant moins de 30 amis (voir les profils des amis et leurs photos).

– Photos et nombre de photos

Comme indiqué précédemment, il se peut que certains profils ne mettent aucune photo, et c’est leur choix. Cependant vérifiez bien que les photos postées sont cohérentes et régulières dans les publications. Cela prouve de l’activité du profil sur le réseau social.

– Localisation du profil

Regardez bien la localisation du profil. Si le profil est acté au Canada, Inde, Suisse ou autres alors qu’il est normalement prévu qu’il soit sur place à Malte, cela est plutôt suspect. Encore une fois, cela ne prouve pas à 100% de l’arnaque mais doit vous mener à la prudence.

Nos conseils :

Appelez le propriétaire, ne faites pas que du WhatsApp ou chat Messenger

Erreur de débutant, on a quelqu’un qui a l’air gentil par Facebook, qui fait des blagues par chat et qui nous dit que OUI tout est possible à Malte et surtout d’avoir une chambre privée à 400 euros en plein été (les photos envoyées sont magnifiques et la localisation centrale en plus !). Faux ! Même si votre anglais vous fait un peu défaut, vous gagnerez du temps et de l’argent en essayant d’appeler la personne et de vérifier qui est au bout du fil (et voir le feeling avec la personne, sérieux ? Pas sérieux ?).  Au pire faites appeler un ami ou une personne parlant bien anglais dans votre réseau.

Passez-en par des services et réseaux fiables, certifiés et confirmés

Le meilleur moyen selon nous de ne pas tomber dans des arnaques, c’est de passer par des organismes validés et certifiés, qui sont sur place et qui connaissent le marché maltais et ses prix (et son réseau). Évidemment, nous prêchons notre activité chez Oh My UP car nous sommes experts de ces sujets et de ces transactions. Vous aurez des intermédiaires de qualité, en français, et qui connaissent tous les propriétaires et agents vers qui vous connecter.

Le bouche à oreille, quelqu’un qui connait l’appart et/ou connait le propriétaire

Évidemment, si vous connaissez déjà des personnes à Malte ou des connaissances qui en sont passées par des propriétaires, vous feriez bien de leur demander leurs retours. Toutes les expériences sont bonnes à prendre et cela évite de tomber dans les mauvaises aventures comme beaucoup.

Demandez un contrat de location et le lire en détails

Un propriétaire sérieux et de qualité doit vous envoyer un contrat de location en bonne et due forme. Que ce soit une location d’un mois ou de cinq. Même s’il est rédigé en anglais, lisez-le attentivement. Faites-le traduire par des amis ou même sur internet, car vous y trouverez de précieuses informations sur le type d’engagement que vous prenez. Cela vous évitera aussi toute mauvaise surprise de frais annexes éventuels, de règles de colocation. Vous lisez le contrat, vous connaissez l’engagement que vous allez prendre. C’est aussi simple que ça !

Demandez des recommandations aux groupes Facebook

L’avis général est une force, vous pouvez poster vos questions et recommandations dans tous les groupes Facebook. Celui qui sera le plus modéré et qualitatif reste > Français à Malte : Colocations et Logements. Mais attention aux gens qui donnent leurs avis et conseils alors qu’ils ne connaissent strictement rien à Malte.

N’hésitez pas à nous contacter pour le moindre doute et pour vos connexions de qualité aux propriétaires validés, nous sommes là pour ça.

Lire notre article > Arnaques aux stages comment les éviter.

Rédigé par la Team Oh My UP

Related posts